Get Adobe Flash player

ÉCONOMIE MONDIALE

CONTRAINTE ENERGÉTIQUE ET ANALYSE ÉCONOMIQUE

LES TRAVAUX DU THINK TANK « THE SHIFT PROJECT », SOUTENU EN 2014 PAR LA FONDATION BNP PARIBAS, SUGGÈRENT QUE C’EST LA CONSOMMATION D’ÉNERGIE QUI CONDITIONNE L’ÉVOLUTION DU PIB, ET NON LE CONTRAIRE, TEL QU’HISTORIQUEMENT ACCEPTÉ PAR LA THÉORIE ÉCONOMIQUE CLASSIQUE. CE RÉSULTAT INNOVANT ENVOIE UN MESSAGE FORT À LA COMMUNAUTÉ DES ÉCONOMISTES, INVITÉS À MIEUX PRENDRE EN COMPTE LA CONTRAINTE ÉNERGIE / CLIMAT DANS L’ANALYSE MACRO-ÉCONOMIQUE DU PASSÉ ET DU FUTUR.

Photo : FRANCK COURCHAMP.

INTERVIEW : FRANCK COURCHAMP, DIRECTEUR DE RECHERCHE AU CNRS, COORDINATEUR DU PROJET INVACOST (voir l'astérisque)

(Astérisque) Invasive insects and their Cost following climate change.
« UN SOUTIEN QUI NOUS PERMET DE NOUS CONCENTRER À 100 % SUR NOTRE VOCATION »

Le dérèglement du climat peut-il favoriser l’invasion en Europe de certaines espèces d’insectes ?

L’étendue de ce risque et de ses conséquences reste très mal connue. Parmi les hypothèses les plus fortes figurent des aires nouvelles d’invasions, par des insectes qui jusqu’ici ne pouvaient s’établir en raison d’un climat trop froid ; et des impacts plus importants deces invasions, en raison d’un climat plus favorable et de l’accessibilité à de nouvelles ressources.

Vous prévoyez de faire participer le grand public à vos travaux ; en quoi est-ce important pour vous ?

En plus de présenter et expliquer nos résultats, nous comptons introduire un nouveau type de sciences participatives : collecter auprès du public non pas des données, mais plutôt leurs requêtes. Au travers d’un site dédié, le public pourra choisir certaines des espèces d’insectes que nous étudierons, et poser des questions précises, comme « La coccinelle asiatique pourrait-elle envahir la Grande-Bretagne ? » ou « Quels seront les coûts économique et humain de l’invasion de moustiques porteurs de maladies virales en Méditerranée ? ». Les questions à la portée des outils scientifiques seront traitées, les résultats présentés et expliqués au public. Cette participation du grand public est essentielle : chercheurs du public, nous sommes mandatés par la société pour approfondir ses connaissances et avons le devoir de partager nos résultats avec elle.

Que vous apporte la Fondation BNP Paribas dans ce projet ?

Son aide est inestimable. C’est une reconnaissance de la nécessité d’étudier la menace que fait peser le dérèglement du climat, et de la qualité de nos travaux. C’est aussi une possibilité concrète de mener nos recherches, grâce à un soutien financier très généreux – à une époque où la science trouve moins de soutien que dans le passé –, ce qui nous permet d’être efficaces et nous concentrer à 100 % sur ce qu’est notre vocation : faire progresser la connaissance.

EN SAVOIR PLUS SUR… UN PROJET « COUP DE CŒUR »

Soutenu depuis 2014 par la Fondation BNP Paribas, InvaCost (voir l'astérisque) a également été élu coup de cœur des collaborateurs et des clients, ce qui lui a permis de recevoir une dotation additionnelle de 50 000 euros.